Problème de vol en altitude

   Il a souvent était rapporté des problèmes pour dépasser une certaine altitude lorsque l'on vol en rêve. Ça fait comme s'il fallait forcer de plus en plus pour monter plus haut.
Perso, le plus souvent je vole facilement au niveau du haut des immeubles et des arbres, mais ensuite ça bloque !
Il m'est également arrivé assez souvent en volant haut, plus haut que d'habitude, que le décor en dessous se retrouve miniaturisé lorsque je redescend.

Mon hypothèse c'est que notre vision en 3D n'est pô aussi bonne que ce que l'on croit. Peut'être 10 ou 20 mètres de vision 3D maxi ?! Ensuite ce serait plus une estimation basé sur la logique de la perspective.
Du coup la fabrique du rêve (le cerveau hein !) ne saurait pas fabriqué quelques chose qu'il ne comprends pô !?
Cette théorie colle à ma propre expérience puisque lorsque je vole à la hauteur d'un immeuble j'ai un repère visuel proche, l'immeuble ! Elle expliquerai aussi la “miniaturisation d'altitude”. Au-delà de la distance limite, ne pouvant mettre plus de distance entre nous et les objets le rêve les miniaturiserai en suivant le principe de la perspective.

Certain on rapporté qu'ils avaient réussi à passer cette altitude limite (notamment en se laissant aller plutôt qu'en forçant).
D'autre ont rajouté que cela fonctionnait un peu comme un baptême de l'air, une fois dépasser la limite ne se poserai plus pour les rêves suivants. Par contre je n'ai pas encore lus de récit me permettant de dire que ça n'a pas était une simple miniaturisation d'altitude ou un autre leurre de ce type.
Bref, faute de contre-exemple détaillé je considère que la théorie de la vision 3D limité est la plus crédible pour expliquer ces problèmes.


Rajout :
J'ai pus voler très haut et dépasser cette barrière à deux reprises.
Sauf que ces deux expériences ne me donne pas tors. Dans les deux cas il y avait un horizon, "virtuellement" loin ! Dans le sens où il n'avait aucune estimation de distance, ça aurait pus être une grande toile de fond peint à la main tendu à 1 Km de moi ou un vrai horizon illimité je n’aurais pô su faire la différence. Et un environnement plus proche qui ne me donnait pô l'impression d'être trop loin.
Par exemple dans cet extrait : 


(...) ... j'imagine que la gravité est inversée pour pouvoir voler plus haut, ça marche, sauf que spatialement je n'ai pô l'impression de me déplacer, c'est plutôt l'environnement autour de moi qui descend,
je suis dans l'espace, le haut du ciel (là où la gravité est plus forte) est un peu rouge et les étoiles y sont plus nombreuses, je commence à avoir le vertige, je veux me raccrocher à quelques chose, je vois la Terre un peu en face un peu en dessous de moi, elle semble faire 4 ou 5 mètres de diamètre et n'être qu'à 4 ou 5 mètre de moi, mais je n'ai pô de repère pour confirmer c'est déstabilisant, ... (...)
 Je ne savais pô si la Terre était de la taille qu'on lui suppose, immense et donc loin de moi vu la taille où je la voyais, ou si elle n'était qu'une sphère de 5 mètres !?
Au final dans ces deux vols en haute altitude je n'ai pô eu l'impression de grande infinité à perte de vue à laquelle on pourrait s'attendre en s'imaginant perdu dans l'espace.
Enregistrer un commentaire