Conscient et inconscient

Perso je me schématise le conscient et l'inconscient un peu comme des régions éclairé au sol.
Tous les animaux, même les plus basiques, auraient un inconscient. Ça ressemblerait à un large halo, un peu tentaculaire (pas un simple rond), très faiblement éclairé. Presque pas éclairé en faite.
Et le conscient dans tout ça serait un petit point beaucoup plus lumineux et qui bouge en permanence comme une mouche dans le grand halo plus terne.

Le truc avec l'inconscient c'est qu'il est essentiellement doué pour les calcul de type probabilité. Il prend tout un ensemble de donnée et les mâches, pour ensuite recracher une réponse globale. Une espèce de pelote qui cherche un peu à tout englober et répondre à tout. L'inconscient ferait des raisonnements globaux facilement faux puisqu'il prends indistinctement toute les données qui semble rattaché au sujet.
Et faut reconnaitre que pour vivre sur Terre, traité toutes ces informations sensorielles et compagnie, les raisonnements probabiliste globale même s'ils produisent pas mal d'erreur sont bien plus adapté qu'un raisonnement linéaire de type robot. ( Ces réponses probabiliste nous apparaitraient par exemple lorsque l'on a "l'intuition que ...". )

Le petit point lumineux surexcité, la conscience, serait apparus chez les animaux pour leur permettre d'être un peu plus compétent en raisonnement linéaire. Des logiques plus booléennes menant à des raisonnements du genre "Si je grimpe sur la femelle du chef maintenant je vais me faire démonter ! ..mais si je lui grimpe dessus pendant qu'il est occuper ailleurs c'est moi qui vais la démonter ! " (pardonnez mon manque de féminisme momentanée, c'est pô moi, c'est la nature ! ).
Le truc serait que le conscient serait plus coupé du restant de l'information (de l'ensemble dit "inconscient"). Et se serait grâce à ça, parce qu'il n'est pas inondé de tout un flot d'informations contrairement à l'inconscient, qu'il serait plus en mesure de faire du raisonnement linéaire.
En plus de ça le conscient présente l'avantage de pouvoir réorganiser certaines parties de ce qui est dans le grand halo terne (l'inconscient). Par exemple en ce moment, tant que vous n'avez pas fini cette phrase vous n’êtes pas conscient du jour que l'on est. C'était donc une information stocké dans une zone momentanément inconsciente. Au moment où l'on se dit consciemment qu'aujourd'hui on est Môrdi notre petite loupiote lumineuse viens éclairé la zone donnant la date et la modifie.
Le conscient aurait donc ces deux avantages. D'une part en étant plus ou moins isolé de l'inconscient il serait plus performant en matière de raisonnement linéaire (plus booléen). Et d'autre part il aurait le droit de réorganiser une partie des informations inconsciente afin que l'ensemble bénéficie des deux avantages, à la fois un raisonnement probabiliste cherchant des réponses globales à des problèmes ayant beaucoup de données d'entrée (mais avec une grosse marge d'erreurs) et un raisonnement plus linéaire avec peu de donnée de départ (et une marge d'erreur beaucoup plus faible).
En plus le grand halo lui-même ayant était ponctuellement modifié de façon linéaire réduirais sa marge d'erreur lors de ses futurs raisonnement probabilistes !

D'aprés ma vision le mythe voulant qu'en fusionnant conscient et inconscient on atteigne ..le nirvana ou chais pô trop quoi, est une pure ineptie ! Puisque ce qui fait que le conscient est le conscient c'est justement le fait d'être isolé du restant de l'inconscient. Vouloir les fusionné (en imaginant que cela soit possible) reviendrait simplement à annihiler le conscient pour ne laisser que de l'inconscient.

Par contre ma représentation et ma définition du conscient est très lié à l'instant immédiat. Au moment où l'on ne fait pas attention à la date du jour je considère que c'est une information inconsciente. Je devrais même dire uniquement inconsciente (momentanément) car ma représentation présente le défaut de définir les choses conscientes comme appartenant quand même à l'ensemble des choses inconscientes (ce qui d'un point de vue linguistique est quand même un assez gros défaut !). Dans ma représentation c'est pas parce que le petit lumineux éclaire une zone qu'elle n'est pas également éclairé par le grand halo plus terne.
Alors que quand je lis des trucs sur la psychologie etc il me semble qu'ils définissent plus tôt le conscient comme étant l'ensemble des zones que mon "petit point lumineux" est capable d'atteindre rapidement. L'ensemble des choses dont je peux avoir conscience rapidement si l'on me pose la question. Du coup la date du jour à laquelle je ne pense pas là maintenant ferait partis de leur définition du conscient (mais pas de la mienne).
Et à l'inverse l'inconscient serait l'ensemble des trucs dont on ne peut pas avoir immédiatement conscience en se posant la question.
Enregistrer un commentaire