Le poisson Chabo

Môrdi 03/05/2011,Légende :  Hallucination hypnagogique, Rêve Normal, Rêve Lucide “passif”, 
Rêve Lucide “actif”
 

{ Paralysé, Poisson, Vigile, Train }  

~19h { ...(…) Je me réveil paralysé } Je me débloque rapidement, je décide d'y retourner mais cette fois-ci en cherchant à m'endormir consciemment, je referme les yeux et ne bouge pas, j'imagine que je bouge mes “faux bras”,
Ça commence à le faire ! Je m'attends à ressentir une sensation particulière comme celle que certain décrivent lorsqu'ils disent qu'ils “sortent de leur corps” mais tout ce que j'ai à la place c'est cet espèce de transformateur électrique dans le crane ( un truc assez désagréable qui me donnent l'impression que du courant électrique est en train de faire fondre mes neurones ! ), *Ça fait peut'être ça quand l'âme sort ? *, j'imagine donc que mon faux corps, celui que je “faux-bouge” depuis t'à l'heure, c'est mon âme qui sort.. j'arrive à moduler l'espèce de bourdonnement du transformateur électrique, finalement tant qu'on ne se dit pas que le cerveau est en train de s'autodétruire c'est plutôt agréable. Mais quand même faudrait pas passer tout le rêve comme ça. Il y'aurait de quoi devenir cinglé ! { Je me promène dans un bâtiment vide, il fait un peu sombre,
Je sort dehors, c'est une ville entièrement inondés, je me promène sous l'eau comme ci je volait, je croise un petit poisson, je sait que c'est un «Poisson-chabo » et qu'il est dangereux, sauf que là il est tout rikiki, il semble me narguer et vouloir m'attirer dans un piège, je le suis jusqu'à un coin plus sombre *De toute façon qu'est ce qu'il peut me faire !? Il est tout rikiki ! * il m'attaque, je lui met une baffe mais avec la résistance de l'eau elle est ralenti, de plus la pression de l'eau le repousse avant que ma main le touche, il insiste, je le vire à plusieurs reprises. Ça deviens ridicule ! Je l'avait bien dit.. Il est rikiki ! Il me charge sur le coté, puis plus rien.
Il a disparu.
Je devine qu'il cherche à rentrer sous la peau. Je l'attrape (ne me demandez pas comment) et le rejette en face.
Il s'enfuit en bas d'un immeuble, je le vois aller prévenir un plus gros.
Enfin plus gros.. Pô énorme non-plus, il dois faire dans les 1 mètre à tout casser. Par contre il est moche ! Il a une tête de vilain poisson des abysse qui fait peur.

Il m'attaque, je suis obligé de tenir son corps avec les deux mains, sa tête est encore mobile, et près de mon visage, il se lance pour me mordre, je tourne ma tête de côté et me “retrousse les babines” de sortent que ses dents se heurtent aux miennes (Imagines deux personnes qui se roulent une pelle, avec les têtes de travers, bah là pareil mais l'un mord les dents de la mâchoire fermée de l'autre), il relâche prise je le mord à l'articulation de la mâchoire et arrache le tout, puis idem sur le dessus du crane. Ça devrait suffire, je l'abandonne là et remonte à l'intérieur du bâtiment du début (non'inondé). 
Tout en traversant la pièce je m'enlève plein d'arêtes planté dans la langue, je devine que ces picotement sont réelles (Dommages collatéraux de l'épique combat d'hier soir où j'affrontai un paquet de chips ) je sent le réveil qui menace, le rêve s'enfuit, je caresse le bois d'un bureau devant moi pour m'accrocher au rêve ... 
Ça marche pô !
Je me suis réveillé. Dans ce dortoir.
*?!??.. Attends une minute !? J'ai jamais dormi dans un dortoir de ma vie ! *

Je me lève et sort de la pièce avec ma couverture sur le dos.
Ya la chambre de ma mère *
Bah tiens ça tombe bien ya des histoires” en ce moment, je vais aller voir ce que le rêve a à m'en dire * ma mère et là, elle me dit qu'en ce moment «Elle dors » et qu'ensuite dans la journée elle va faire telle et telle chose (des banalités que j'ai oublié) (En vrai c'est faux, elle ne dormait pas, dans le rêve je croyait que l'on était au beau milieu de la nuit ), je suis amusé que ma mère du rêve dise “elle” (pour parlait de la vrai) au lieu de simplement dire “je”, elle n'a rien d'intéressant à dire je m'en vais.

Je regarde par une fenêtre, ma vision est très mauvaise. Il ya du grillage sur les bords de la fenêtre ça m'empêche de voir avec les deux yeux en même temps. Je devine qu'en réalité je dois avoir les yeux mi-clos et que ma couverture dois me cacher les yeux (En vrai c'est le bras. J'étais pô loin ). Le réveil menace, l'image se détériore *Faut avancer ! * Je décide de carrément fermés les yeux plutôt que de rester avec ce truc flou, j'avance dans ma “représentation spatiale” de la fenêtre (Fermez les yeux maintenant ! Vous avez encore une représentation spatiale de la pièce dans laquelle vous vous trouvez ! ..Ha mince. Si tu as vraiment fermé les yeux tu peux pô lire cet phrase ..Héò ! ..Hé ! Mais rouvres les andouilles !!! ),
Je vais dehors, me promène sur les toits. Ça marche, le rêve et l'image sont revenus,
Je me promène dans les rues. Ya pô un chat.

Je m'arrêtes au pied d'un très bel immeuble avec des petites toitures de style chinois entre chaque étage *
Si j'étais riche je m'en ferais faire un comme ça ! *. Toujours absolument personne. Ça me fait penser à ceux qui disent qu'il ya souvent personne dans leur RL. Sans savoir pourquoi je me met à sauter sur place, à peut'être 10 mètres de haut, je m'aperçois que je chante un truc sans queue ni tête depuis un moment déjà, je ressemble tantôt à une balle rebondissante rouge, tantôt à Zébulon (du “Manège enchanté”),

par moment ma voix ressemble parfois à une guimbarde *Ça y est je suis devenu débile ! *.
Ya plein de monde à présent. Je me pose. Un micro-raisonnement me traverse l'esprit, c'est parce que j'ai fait n'importe quoi, parce que j'ai laissé libre cours à n'importe quoi que les gens sont réapparu !?Une grande voiture noire s'arrête, une famille de blond en sort, le père me dévisage. Je vais me cacher sous le bel immeuble (il est posé sur un socle de 50 centimètre de haut et plus petite que la base de l'immeuble). Le père va parler à un
vigile avant de rentrer. Je devine qu'il lui a dit de “s'occuper de moi”, je sort un type arrive sur moi, il a la moitié du corps peint en noir, il sort un couteau, je lui prends des mains, il s'enfuit comme-ci il était poursuivis, je devine qu'il viens de commettre un meurtre avec cet arme et que maintenant c'est moi que l'on va accuser !

Je m'en vais, je me retrouve dans un train. Je réalise que je suis en train de me faire absorber par le scénario du rêve, et que le rêve me semble d'autant plus stable !
Le wagon que je traverse est un genre de salon de coiffure. Il n'ya que des femmes. Je décide de … sympathiser avec l'une. On s'embrasse et je lui caresse le dos. Le rêve fout le quand !
Je m'accroche à la sensation tactile de la peau pour rester dans le rêve. Ça marche. Mais la femme a disparu. J'ai encore la couverture devant les yeux. Je l'enlève mais y'en a encore une autre, puis autre. Je demande à quelqu'un du rêve de venir me l'enlever.
C'est une femme qui l'enlève. Je voudrais l'embrasser mais elle a une écharpe sur le nez et la bouche. Je l'enlève et l'écharpe se déplace pour devenir un foulard sur les cheveux *Pô grave, ça m'ira *, je lui propose un café, on s'en va, en route son frère me lance « Hé ! Qu'est que tu fous avec ma sœur toi ?!
- Ne t'inquiètes pas, si elle tombe enceinte je l'épouserai !
»

On va dehors, il fait nuit, on a trouvé une couverture de pic-nique encerclée par des buissons au milieu d'un bois (La nature est bien faites des fois ! ), on s'y pose. Je lui demande «
- Je t'offres du café ?
- Non.
- Je t'offres des cadeaux ? Des bijoux ? Des fleurs ? ..des enfants ?
» ça me fait sourire … mais pô elle.

On s'embrasse. Elle me dit «
Je voudrais que l'on discute » je réponds oui mentalement tout en continuant à l'embrasser. Elle se mets à parler par la pensée elle aussi. Son corps se couvre de verrue et deviens difforme, puis elle deviens une vieille dame, ça me fait rire, je me transforme en vieux bonhomme (en faite je me suis contenté de supposer que l'on était dans le futur et que l'on est tout les deux un vieux couple, le rêve a suivis), je fais comme-ci je parlait à nos enfants devenu grand et je dis «Vous auriez dû la voir quand elle était encore jeune ! Je vais vous faire un dessin … » à ce moment là son corps deviens une sculpture en argile, d'abord avec un thorax trop long puis tout ..tout.. Belle ! } ~21h


XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Enregistrer un commentaire