À l’intérieur d’un OVNI

Légende : Rêve normal, Rêve lucide

04/06/18
  { Jolie nana, Savoir spontané, OVNI, Magasin, Rivière }




~19h00
{ ...(…) On a déménagé, je m’inquiète de l’absence de verrous, la porte a de multiples coups, je regarde par la fenêtre, c’est un immeuble, on dois être au 2 au 3°, je remarque que l’escalier d’à coté est décoré d’une sculpture semblable à une des miennes, je trouve ça curieux puis m’aperçois qu’il y a plusieurs autres décorations à moi là bas, sauf que certaines sont très grandes, je commence à avoir un doute, l’immeuble en face est décoré de plusieurs mannequins de supermarché, fixé au mur, ayant parfois quelques mouvements désordonnés,

Je comprends que je rêve, je vois des voitures une place, type voiture à pédale pour enfant, elles passent en bas, dans l’une d’elle ya une jolie nana
(oui je pense qu’à ça en RL en ce moment XP), j’écarte les bras et me laisse tombé dans le vide, après un vole plané je ratterri dans sa voiture, on ‟sympathise” (avec le recule je m’aperçois qu’il s’agissait d’Halle Berry ..tant qu’à faire !)
et plus si affinité, (…)


On roule sur l’autoroute, je me retrouve éjecter de la voiture, lorsque je cherche à rejoindre la voiture je ne suis plus moi, j’ai la cinquantaine et j’ai du bide, des paparazzis s’approche de moi, je sais ou comprends
spontanément que je suis le maire de la ville et que cette aventure pourrait faire un scandale pour eux, ça me fait sourire mais ne m’implique pas trop dans cette histoire, la voiture est déjà loin, je m’envole à sa recherche (…)

Je me réveil dans une voiture, à la place du chauffeur, une femme (pas la même que t’a l’heure) se réveil à moitié coté passager, il fait nuit, la voiture roule en zigzagant tous feux éteins, je prends le volant en disant «
Bon je vais un peu conduire ça va me réveiller », (en vrai, ça fait plus de 15 ans que j’ai pas conduit) finalement je trouve que je m’en sort pas trop mal, juste je ne me souviens plus où est le frein ..ni l’accélérateur, mais si je ne me pose pas la question je semble le savoir, la voiture zigzag un peu moins mais fait un bruit atroce ‛Ah ça doit être qu’il faut passer la seconde ça !? ’ la boite de vitesse racle et fait un drôle de bruit mais j’arrive à passé la seconde, on passe à coté d’une table en pierre recouverte d’une peau de bête, je manœuvre pour m’arrêter examiner cette bizarrerie mais m’aperçois qu’il ne s’agit que d’une vieille couverture, on repart,

toujours dans le noir, je cherche les phares, essayes tous les leviers, finalement je trouve, il fallait taper les leviers comme pour les enfoncer en faites !
Les phares éclairent peu, ah ça s’améliore !
Ah oui encore tiens !
Peut’être un peu trop là ?
Je m’aperçois que nous sommes survoler par une
secoupe volante (oui je dit secoupe moi, pas soucoupe) et que c’est elle qui projette un rayon lumineux sur nous, la voiture se soulève et se retrouve tracter dans l’engin tandis que ma passagère se tape une crise de nerf.

A l’intérieur, nous sortons de la voiture, l’ambiance est grise, mal éclairé, les murs semble métallique, il ya de multiples salles et couloirs, aucun mobilier, quelques nuages de brumes se déplace par-ci par-là, ma passagère me suis, on sens une présence !
On ne la vois pas encore, elle doit être juste là-bas dans le brouillard, je sens que ça doit être très différent de nous, du genre insecte géant, pieuvre ou robot, pas un truc humanoïde, mais on la vois pas, je commence un peu à flipper, pour dédramatiser la scène je me mets dans le rôle du Dr Who je lance un truc du genre «
Ha vous voilà ! Mon amie et moi avons décider de nous poser dans votre vaisseaux pour vous rendre visite » (…) (C’est frustrant l’oublie de la fin de cette scène, je me dit que peut’être il n’ya tout simplement pas eu de fin !? Peut’être que le ressort de cette scène reposer sur son aspect effrayant, comme pour un cauchemar, et qu’en dédramatisant la situation j’ai ‟ flingué son moteur ” ?)


… Je suis dans un
magasin, il fait un peu sombre, je déambule dans les rayons sans aucun but, je chantonne « et je me balance, et nous nous balançons » je suis surpris d’arriver à faire exactement la même voix que François Pérusse (c’est une chanson-sketch, il la fait avec un genre de voix sous hélium, une petite video : ),



je m’aperçois qu’on entends la radio et me dit que peut’être c’était le son de la radio plutôt que ma voix, mais il semblerait que non, la radio débite la voix monotone d’un vieux journaliste déprimé, je réessais « Et je me balance ! » un peu mais moins bien que t’à l’heure, je ‟demande” ou ‟force” la radio à répéter mais avec la voix de François Pérusse, elle s’exécute, je m’entraîne pendants un petit moment en fesant répéter à la radio pour voir, il est possible que j’ai fini par parler directement à travers la radio mais je n’en suis pas sur (…)

Je suis en voiture, à l’arrière, c’est ma mère qui conduis, je me dit que ce RL est très long et qu’il faudrait que je commence à le récapituler pour ne pas l’oublier, tout en regardant par la fenêtre je cherche à me souvenir du tout début, j’ai un vague souvenir à propos d’une rivière ..moui, je crois que c’était une histoire avec des fantômes ou des crevettes dans une rivière, je m’aperçois qu’en faites en même temps que je pense ça je regardais machinalement une rivière qui longe la route et que dedans se déplace des sortes de petites ombres blanches ‛Tiens c’est marrant le rêve fini par la même chose que ce qui l’avait commencé ..à moins que ce soit parce que j’y pense que ça s’illustre ? Ou parce que je le vois que je crois me souvenir ? ‛. Finalement je conclus que le passage de la rivière au début doit être un faux-souvenir et que cherchais à me rappeler ne fera que créer du nouveau rêve, (…)


On s’est arrêté au bord de la rivière, je m’aperçois que mon carton à dessin est là et qu’il trempe dans l’eau, je me dépêche de l’en sortir et inspecte les dessins à l’intérieur ‛Ça devrais aller une fois sécher ‛, tout le monde se dépêche de monter en voiture sans me prévenir, je suis le mouvement mais demande d’attendre car j’ai laissé des affaires à moi prés de la rivière, ma mère me répond qu’on s’en fous, dépité je lui donne mon carton à dessin et lui dit qu’elle n’a qu’à le brûler par la même occasion, elle semble partis pour le faire lorsque son collègue, assis en passager, l’interrompe.
Elle dit qu’elle veut nous suicider, nous sommes tous enthousiaste à l’idée (sérieux), elle vise un trou dans la barrière d’un pont pour jeter la voiture dans le vide, pour l’encourager nous chantons en chœur :
«
Chauffeeeur !
Si t’es champion,
appuis sur l’champignooon !
», la voiture sort de la route et tombe du haut du pont,
le temps de la descente j’ai le temps de dire «
Hou ça va être jolie ! » et de penser ‛..enfin moche pour celui qui devra ramasser parcontre ‛ dans la dernière fraction de seconde,
la voiture heurte un objet multicolore qui dépasse du sol, on dirait une bague sur un doigt géant gris dépassant du sol, il semblerait que la bague absorbe toute l’énergie cinétique du choc, après une grosse seconde de contact immobile la voiture rebondit et retombe sans dommage sur un chemin à coté, ma mère veut trouver un autre endroits pour se tuer, on lui dit (nous sommes trois autres) «
Attends attends ! Ce truc est capable d’absorber les chocs ! Tu veux pas savoir ce que c’est ? », on descend de la voiture, elle repart seule,
On est donc 3 sur la berge, elle est faite d’un sable grisâtre, on fouille un peu partout à la recherche de la mystérieuse bague, mais on ne trouve que quelques détritus en plastique, puis de plus en plus de vieux jouets en plastoc, jusqu’à ce que l’on s’aperçoivent que l’on a dévier dans une espèce de brocante pleine de vieillerie, j’y inspecte des jouets transformer-cailloux (
des Rocklord pour ceux qui se souviennent des années 80),
il y a un Nuggit en meilleur état que le miens, et deux autres que je ne connais pas, l’un semble se transformer en radio fesant un bruit de perceuse, on s’éloigne, l’agent de sécurité me dévisage avec l’air d’un taureau énervé, je réalise que je suis pieds nus et habillé en haillons, il doit me prendre pour un SDF, à coté de moi la caissière lance en plaisantant que ces types là n’aime pas les pauvres } ~23h30






Ce rêve est tout découpé par des oublis. Mais j’ai l’impression que ces oublis n’en sont pas vraiment.
Comme dans la période juste avant je n’ai pas arrêté de me réveiller, peut’être toute les 20 minutes, je suppose que les différents oublis dans le RL pourraient être des découpes dans la continuité du scénario lui même. C’est à dire qu’un ‟truc d’origine inconnu” aurait fait que je me réveil toutes les 20 minutes dans les premières heures de sommeil, et dans le rêve lui même ce truc aurait interrompu le scénario à intervalle plus ou moins régulier.
Ce n’est qu’une hypothèse. A voir si ça se reproduits …


Le faux-souvenir/rêve qui apparaît au moment où je cherche à me rappeler la chronologie du rêve durant celui-ci est un problème relativement récurrent.
Il ya peut’être une question à creuser là.
Déjà il faudrait voir s’il est possible d’imaginer quelques chose durant un rêve lucide sans que cela se ‟matérialise”. Là, réveillé, si j’imagine un kangourou en regardant le mur en face de moi l’image du kangourou est très flou, partielle et totalement secondaire du faite que l’image du mur, bien réel, s’impose à moi. Alors que le rêve étant plutôt une image mental ne s’imposant que parce qu’on y croit sur le moment, il ne serait peut’être tout simplement pas possible d’y imaginer quelques chose sans que cela prenne la place du rêve.
Et dans un second temps il faudrait tester la capacité à se souvenir dans un rêve. Peut’être des test à faire entre souvenir venant de la réalité (ex : adresse, numéro de téléphone) et venant du rêve lui-même (ex : ce qui s’est passé juste un tout petit peu plus tôt), ou pourquoi pas d’un rêve antérieur.
Peut’être aussi des test à faire sur la création des faux-souvenirs ..quand, comment, pourquoi ? Ya t’il un moyen de les différentier des souvenirs réels ?
Finalement ça se découperait en plusieurs objectif tout ça.
Déjà je vais essayer de tester l’imaginaire en rêve lucide. Peut’on imaginer quelques chose sans qu’il se matérialise ?
Si oui, dans quel condition ?
Et si non, est ce qu’un TR basé sur l’imagination permettrais de changer la donne ?



XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Enregistrer un commentaire